Alphonse

Purificateur obsidien et borné

Description:

La montagne, le corps

De loin, Alphonse ressemble à une lente boule multicolore. C’est un très grand obsidien, dont la peau grise veinée de chrome est presque totalement camouflée par un ensemble hétérochrome d’écharpes enroulées autour de lui. La plus visible est une énorme étoffe rouge vif enroulée autour de son cou.

Un transplantoir, une mini-bêche et un arrosoir de capacité suffisante pour contenir un sylphelin sont à sa ceinture. En revanche, il ne s’encombre pas d’armes, ça risquerait d’abîmer les écharpes.
Pourtant, souvent au cœur de la mêlée,

La forêt, l’esprit

De la pierre, il tient l’apparente solidité, mais aussi l’éclat du regard. Peu habile avec les mots, il a malheureusement tendance à la grandiloquence, et est imperméable aux concepts de genre et de sexe. Il a accepté l’identification masculine qu’on lui prêtait, ainsi que le pronom “il”, néanmoins. En général d’une patience et d’une tolérance obsidienne, il est sujet à des crises d’impatience qui peuvent surprendre les donneurs-de-noms.

Bio:

Contact

Al a rencontré la vie d’aventurier, la vraie, lors d’une mission de transport de marchandises. Ceci l’amena à la quasi-perte de son bras, la rencontre de Trolls “du Cristal” (mais bien organiques pourtant), et des tas d’autres choses peu claires.

Pourquoi ?

Fort motivé par les idéaux de destructeur d’Horreur de Cyd, il s’est joint avec une sollenité toute obsidienne à la recherche des Tablettes du loup. Non pas qu’il y ait vu quelque rapport que ce soit avec la famille des grands canidés, il a compris qu’un rapport avec la corruption de ces terres existait, fût-il ténu.

Il explique sa démarche par rapport au récurrent problème des Horreurs par une volonté de Purification, qui semble être sa Discipline.

Embarqué aux côtés d’Aylaan, Jah Rod, Enki, Tazok, bien évidemment Cyd et T’Sorbek, il essaie d’apporter son soutien, voire son étai à ses pensent-vite, vivent-vite et gaspilleurs d’énergie de compagnons, qu’il considère avec curiosité et intérêt.

Pour une raison inexpliquée, il est indésirable dans sa fratrie depuis peu. En conséquence, son engagement auprès des autres Adeptes du groupe pour retrouver les Tablettes s’est accru, et il leur demande un engagement similaire.

La rencontre de la compagnie avec Duhul-Reck l’a mis dans une colère noire, et bien que ces “ombres” prétendent être de bonne volonté, il râlait sans cesse à ce propos. La découverte du Masque, le fondateur des Ombres, n’a fait que renforcer ce propos; son empathie pour Duhul-Reck a néanmoins augmenté quand ce dernier s’est condamné en brisant un serment de Sang le liant aux Ombres.

Avec la chute de Throal par les actions fortuitement combinées des Thérans et de l’Horreur Régicide, Alphonse réaffirme vocalement sa position d’anti-esclavagiste. Pendant l’occupation, il annonce à ses compagnons sa volonté de se retirer dans un sanctuaire de Garlen pour embrasser la cause, estimant qu’il pourra être d’une plus grande aide à ses compagnons ainsi.

Exploits et Légendes

Al est un Adepte voyageur comme il y en a beaucoup, et accumule les bas et hauts faits.
L’événement qui posa le socle de sa réputation fut celui de la falaise du boulet, dans les monts du Tonnerre. Une chaîne d’événements troubles amenèrent l’obsidien à éclater un obus rempli de poudre noire contre une falaise. Et ce, à mains nues, ce qui manque de lui arracher le bras et perça un trou dans la paroi.
Aux festivités annuelles du village de la Prune, il participa au touche-taureau local avec une immobilité qui aurait pu être désastreuse. Il parvint à réceptionner le bovin en pleine charge, puis, au prix d’un recul de quelques mètres et de quelques côtes cassées, renversa la bête.
Il perdit toutes ses écharpes en frappant de ses poings non protégés sur un élémentaire de magma en arrivant aux pics du Crépuscule, puis fut catapulté d’un vaisseau volant, allant s’écraser sur un arbre. L’exploit est mince, mais la résilience considérable.

Dans le Royaume de Throal, son nom ne résonne pas encore dans les cavernes titanesques, mais cela ne saurait tarder. Et même si cela tarde, il met entretemps ses talents de graveur à contribution, et fixe dans la pierre l’histoire de ses compagnons.

Alphonse

Les ombres de Barsaive Marchetti_Simon PabloMontoya