Vestrial

Passion prétendument devenue folle pendant le jugement: passion du complot et de la roublardise

Description:

Vestrial, L’humour et la finesse

Avant le châtiment

Vestrial a toujours été une des passions les plus bénéfiques aux peuples de Barsaive. En effet, si beaucoup d’entre elles se préoccupent d’une frange des populations en particulier, Vestrial s’est toujours refusé d’avoir une préférence pour un peuple, une race, ou une profession. Son impact sur Barsaive n’était que bénéfique : à petite échelle il résolvait les tracas de la vie courante avec légèreté et bonhomie, et sur des plans plus importants, il apportait la paix par le biais d’une diplomatie fine et toujours calculée. Ses quêteurs étaient principalement les artistes de rues et les hauts diplomates, qui s’efforçaient de suivre ses commandements dans leurs politiques quotidiennes.

Pendant le châtiment

Quelque chose est arrivé à Vestrial. Quelque chose s’est produit, qui l’a conduit à disparaître et à passer aux yeux des populations comme une passion disparue, voire même folle.

Du rapport entre Vestrial et les Ombres de Barsaive.

La premier contact entre ceux qui allaient devenir la compagnie de l’Aube et celui qu’ils n’avaient pas identifié fut à Throal, où il assassinat le roi des nains alors que les héros luttaient vaillement à l’aide de Dhor Forge-L’Ebène contre le Régicide de l’autre coté de la porte; plongeant Throal dans le désarroi et ouvrant une autoroute jusqu’à la capitale naine aux envahisseurs Thérans.
En plein coeur du bois de Sang, dans les souterrains secrets, la compagnie de l’aube tomba nez-à-nez avec lui une nouvelle fois, alors qu’il leur annonça qu’il s’apprétait à libérer Thel’Ooobah sur la forêt entière. C’est alors qu’il fut formellement identifié par Shawk comme étant Vestrial, passion de l’humour et de la finesse. Ou du moins une version pervertie, dénuée de trame.

Bio:

Vestrial

Les ombres de Barsaive Marchetti_Simon Marchetti_Simon