Les Passions

Les Passions, des dieux conceptuels

Les passions dans Barsaive sont au nombre de 12. Elles représentent toutes un concept, une idée ou un état d’esprit, et rythment la vie des donneurs-de-nom qui les respectent plus qu’ils ne les vénèrent. A la différence des dieux classiques, les passions sont des entités toutes bénévolantes (à la base du moins) et qui travaillent ensembles et en harmonie. D’ailleurs, les représentants des passions sont rares, et sont nommés les questeurs. Ils ont des pouvoirs supplémentaires qui leurs sont accordés par les passions, mais rares sont les questeurs qui ont tout fait pour le devenir. Ne pouvant souffrir la vénération, les passions choisissent le plus souvent comme représentants ceux qui vivent et existent en accord fondamental avec leurs valeurs, et non ceux qui leur font le plus grand hommage ou la plus efficace publicité.
Les pouvoirs des questeurs, bien que de nature magique, ne peuvent pas être répliqués par les magiciens ordinaires, malgré les innombrables tentatives d’arriver à ce résultat.

Garlen incarne le foyer, les enfants, et la guérison. Elle prend parfois la forme d’une femme aux formes voluptueuse, et parfois celle d’un homme affable et bien en chair. Garlen est sans doute la Passion la plus révérée de Barsaive. Des gens de toutes les races l’appellent « la mère-de-tous », et Garlen considère tous les donneurs-de-noms de Barsaive comme ses enfants. Elle et ses Questeurs apportent souvent des soins aux malades et aux blessés et du réconfort aux mourants. Dans un monde de violence Garlen veille sur ceux qui préfèrent aux dangers de l’aventure, le confort et la sécurité du foyer, en particulier les familles et les enfants.

Jaspree se manifeste habituellement comme une personne mi-animale, mi-humaine, de n’importe quel sexe et de n’importe quelle race. Jaspree est la passion de la croissance, du respect de la terre et des grands espaces. Depuis le châtiment la passion et ses Questeur protège la vies des animaux, des donneurs de noms, et des plantes, travaillant à rendre Barsaive verdoyante à nouveau.

Lochost est la passion de la liberté, du changement et de la rébellion. Elle est la patronne des esclaves, des rebelles et des érudits, et ses Questeurs luttent activement contre les esclavagistes. Lochost apparaît souvent sous forme d’un enfant dont le corps et les traits sont en perpétuelle évolution. Elle inspire la rébellion, et réconforte les prisonniers.

Mynbruje est l’incarnation de la justice, de la compassion, et de la vérité. Elle se présente souvent comme un vieillard, de n’importe quel sexe et de n’importe quelle race. Mynbruje défend les innocents accusés à tort, les laissés pour compte de la justice et ceux que la société ne comprend pas. Ses Questeurs attachent peu de prix au statut ou au prestige. Ils placent la vérité et la justice au cœur de leur existence. Ils travaillent souvent comme juges réglant les conflits qui se présentent sur leur chemin.

Thystonius apparaît habituellement comme une personne de haute taille, musclée, de n’importe quel sexe et de n’importe quelle race. Elle représente des idéaux tels que l’affrontement physique, ou les compétitions sportives. Les questeurs de Thystonius sont généralement des athlètes et d’excellents combattants. Toujours en quête de défis et d’adversaires pour se mettre à l’épreuve, ils sont convaincus que plonger tête baissée au milieu du danger est la seule et unique façon de vivre pleinement sa vie.

Upandal est la passion des constructions et de l’organisation. Elle inspire architectes et artisans allant parfois jusqu’à leur offrir des outils qu’elle à bénis. Les Questeurs d’Upandal travaillent à la construction d’édifice et pensent que chaque structure enrichit le monde. La passion prend habituellement la forme d’un artisan de n’importe quelle race mais de sexe masculin, vêtu d’habits de travail usagés.

Astendar représente l’art, la musique et l’amour. Elle apparaît souvent sous la forme d’un donneur-de-nom muni d’un instrument de musique, et participe à toutes les manifestations artistiques d’envergure. Ses questeurs sont le plus souvent des ménestrels ou des peintres, et sont souvent sur la route pour partager leur talent avec les donneurs-de—noms de tout poil.

Chorolis , passion de la richesse, du marché et du désir est la passion la plus aimée de tous les commerçants de la province. La ville d’Urupa toute entière est un sanctuaire à Chorolis, et on peut la trouver de temps en temps qui flâne sur les quais et dans les marchés, en quête d’une affaire à conclure avec divers commerçants. Ses questeurs ont leur place dans toutes les structures marchandes d’envergure, et on soupçonne que Chorolis soit à la tête d’une série de comptoirs florissante.

Floranuus est la passion de l’énergie, de la fougue et de la victoire. Elle apparaît sur les champs de bataille sous la forme d’une silhouette de flames intenses qui charge avec les armées les plus fanatiques. Elle n’aime pas tant les tournois que sa compère Thistonius, et préfère les situations qui présentent un vrai risque et un vrai enjeu. C’est la passion des guerriers, des combattants et des soldats qui sont prèet à consentir au plus lourd des sacrifices pour un idéal noble et altruiste.

Certaines des passions ont souffert du châtiment. Ces passions sont au nombre de 3, ce sont Rashomon, Erendis et Vestrial.

Rashomon, la passion de l’endurance et de la perséverance était une passion bien aimée de tous les donneurs-de-noms dont le quotidien est ponctué de travaux physiques éreintants et d’épreuves morales ardues. Ses quêsteurs très variés allaient des paysans aux miliciens en passant par les messagers et certains officiers d’armée. Il a malheureusement été corrompu pendant le châtiment, bien qu’on ne sache pas comment. Toujours est-il qu’il se présente maintenant sous le nom de Raggok, sous la forme d’une grand donneur-de-nom à tête de bélier et couvert de plaies ouvertes suintant d’un sang noir et visqueux. Il amène avec lui son armée de morts-vivants qu’il semble pouvoir relever à sa guise.

Erendis était la passion de l’ordre et du travail. Bonne amie des artisans et des gouvernements, principalement chez les nains, la passion apparaissait parmis les donneurs-de-noms sous la forme d’un forgeron au tablier sale et couvert de sueur. Il choisissait pour questeurs des artisans chevronnés, et récompensait le travail bien fait et la discipline. Malheureusement, il fut lui aussi changé pendant le châtiment, et est connu maintenant sous le nom de “Dis”. Il s’est établi dans l’empire Théran, où il dirige d’une main de fer une guilde d’esclavagistes particulièrement cruels. Ses nouveaux attributs sont l’esclavagisme et la bureaucratie.

Vestrial, passion de l’humour et de l’intelligence, apparaissait auparavent sous la forme d’un humain vêtu d’habits sobres et discret, et jouait des tours à ceux qui savaient comprendre son humour. La passion utilisait son incroyable intelligence pour mettre au point de nombreux plans tortueux qui débouchaient tous sur une nette amélioration des conditions de vie des donneurs-de-noms dont ils s’occupait, et son réseau de renseignement (ses questeurs) lui fournissait toutes les cartes dont il pouvait avoir besoin, parfois sans qu’eux-mêmes le sachent Vestrial est la dernière passion à avoir été touchée par le châtiment. A vrai dire, on ne l’a plus revu depuis la fermeture des Kaers, et son inquiétant mutisme pousse à croire qu’il s’est retiré dans un endroit reculé où il met au point des plans tortueux pour arriver à des fins dont on ne sait plus si elles sont bénéfiques ou désastreuses.

Les Passions

Les ombres de Barsaive Marchetti_Simon Marchetti_Simon