Jack la Libératrice

Description:

Une silhouette musculeuse, un buste droit et une posture campée et sereine, voilà ce qu’on peut apercevoir du capitaine Jack dans la fumée des combats aériens. Jack est une orque de taille impressionnante, et à la musculature parfaitement taillée pour le combat. Elle est vêtue d’un gigantesque manteau de cuir brun qui traine derrière elle, taché de sang par endroits et reprisé de tissus divers ailleurs, et bordé d’une fourrure grise qu’elle entretient tout particulièrement. Elle porte en outre de longues jambières de cuir aux semelles plates, idéales à la navigation aérienne, qui remontent au dessus de ses genoux sur des braies de toile. Une lourde et épaisse ceinture de cuir entour ses hanches, dans laquelle sont passés de multiples carreaux d’arbalète et diverses fioles étranges. Une chemise bleu marine rentrée dans son pantalon couvre son torse vaillant, et un énorme collier en argent supporte un coffret de bois qui ballotte contre son poitrail.
De cet amas de muscles et de ces épaules volontaires s’extrait un cou puissant qui soutient un visage étonnement fin et rassurant, si on omet ses canines acérées. Ses cheveux drus et noirs descendent le long de son dos en deux nattes impressionnantes qui s’arrêtent quelques centimètres à peine au dessus de ses genoux. En permanence nimbée d’une atmosphère qui pue l’alcool et le tabac froid, Jack est le paroxysme de son propre cliché, et elle en joue avec d’autant plus d’imprudence que cela lui donne un surplus de légitimité nécessaire aux yeux de ceux qui la suivent.
De son dos dépasse un bâton argenté dont l’utilité est d’autant plus étrange qu’elle ne s’en sépare sous aucun prétexte.

Jack est d’un caractère emporté et bourru, mais bienveillant. Elle est une libératrice acharnée, et passe le plus clair de son temps entre les geôles Thérannes et son navire du ciel, qu’elle commande avec une autorité hors du commun.

Bio:

Jack a trouvé la mort lors de la bataille contre l’horreur qui hantait les pics du crépuscule, Reelokh’l le Corrupteur, la mère des Dopplers.
Appartenant à la compagnie des Mercenaires de Baahla qui a arpenté Barsaive pendant le châtiment, elle était cependant elle aussi une des cibles de la fameuse malédiction prononcée par Reïnachor. La malédiction a été brisée lors de sa mort, elle est donc revenue à la vie en tant que mortelle. Il semblerait que cela n’ai fait qu’attiser son enthousiasme et sa bonhomie.

Jack la Libératrice

Les ombres de Barsaive Marchetti_Simon Marchetti_Simon