Tazok Oeil-de-Sang

Chaman ork hippie

Description:

Apparence
Tazok est laid. Même pour l’oeil le moins avisé, cela apparaît comme une évidence. C’est d’autant plus flagrant que n’importe quel donneur de noms n’oserait le contester. Il est d’autant plus laid qu’il ne fait rien du tout pour le masquer.Un gros nez crochu à peine centré sur le visage, des yeux enfoncés dans leurs orbites, une barbe et des cheveux aussi épais que des cordes lui descendant jusqu’à la moitié du torse. Ses longues oreilles décollés aux lobs gonflés en inquiéterait plus d’un.
Mais Tazok est un ork. Et comme la plupart des orks, il est grand et massif.

Les personnes ne lui ont jamais fait remarquer sa laideur, d’autant plus qu’il peut paraître comme étant quelque peu sauvage. Ce sentiment est peut-être lié aux vêtements à moitié en lambeau dont il est vêtu, ou bien à ses grosses chaussures dénotant avec le reste car en très bon état. Voire même à l’équipement qu’il a sur lui.
L’arc qui se trouve dans son dos semble la chose la plus normale qu’il porte sur lui avec son épais sac à dos qu’il porte en bandoulière uniquement sur son épaule gauche. Toujours. Et encore, cet arc semble être un vieux bâton qui devrait sans doute être pulvérisé à l’utilisation de l’arc. Le bâton sur lequel il s’appuie pour s’aider à marcher peut parâitre anodin avec ce personnage qu’est Tazok. Pourtant ce qui semble être un crâne de loup semble bien faire ne faire qu’un avec ce bâton fait d’un bois épais. Nous passerons sur les couteaux fait d’ossements visible à sa taille, car il faut bien en arrive au plus important : ses boucles d’oreilles sont des hameçons. Hameçons dont Tazok ne se sert pas pour utiliser sa canne à pêche.

Car oui, il a une canne à pêche.

Et elle est bien visible pour quiconque le croise : elle semble attachée sommairement à sa bandoulière mise dans le dos, à moitié entremêlée avec son arc. Cette peut-être même elle qui retient l’arc de ne pas tomber. Ou bien est-ce l’inverse ?

Peut-être plus étrange encore, si c’est possible : la bandoulière bien visible, qui elle se situe sur son torse. Torse à moitié nu du fait de l’état de sa chemise. Accroché à cette bandoulière, de nombreuses figurines toutes taillées dans le bois. A y regarder de plus près, chacune d’entre elle représente un animal, des insectes le plus souvent. Parfois formés de plusieurs morceaux de bois méticuleusement raccordée avec de la corde, c’est clairement ce dont Tazok prend le plus soin, et cela se voit. Chacune des petites figurines semble avoir été l’objet d’une attention toute particulière. Certaines sont décorées avec des plantes et herbes sèches.
Bref, Tazok est un ork laid dont la corpulence massive et l’apparence plus que sauvage et douteuse fait que quiconque s’y reprendrait à deux fois avant de lui signifier qu’il est laid, de peur de se prendre une droite digne de ce nom.

La vie selon Tazok

Tazok est un ork. Il aime la violence, la boisson et la bonne bouffe. De ce fait, il ne déroge pas à la règle, mais en a tout de même.
Quiconque le fréquente un temps soit peu pourra vite noter plusieurs choses :

  • La nourriture :
    – C’est sacré tant que cela reste de la viande
    – Les légumes et les fruits ne sont pas recommandés car cela donne des rhumatismes. Qui plus est, ils pourraient surtout être utilisés pour de la médecine.
    – La fermentation étant ce qu’elle est, les fruits peuvent être plus utiles qu’être mangés.
  • La boisson
    – C’est vital tant qu’elle est alcoolisée
    – L’eau ne devrait être utilisée que pour soigner les donneurs de noms et les animaux malades ou pour nettoyer les plaies. La nécessité de la couper à l’alcool est important pour garder de l’énergie.
    – En voyage, il boit toujours à sa gourde, qu’il ne se cache pas de remplir d’eau
  • La violence
    – Si Tazok apprécie la violence, il l’apprécie à sa manière. Une petite baston entre orks de temps en temps lorsqu’il était jeune pour s’échauffer était toujours appréciable. Agresser des gens pour sa propre survie est tolérable également, s’il se sent concerné. Les guerres ne le choquent pas, mais pas toujours. Les meurtres ne le choquent pas, si ils ne sont pas prémédités. Les agressions gratuites sur les personnes le choque, sauf si elles le mérite. La souffrance gratuite des autres le choque, sauf s’il s’agit de vengeance. La torture le choque, sauf si c’est pour en retirer des informations….etc…
    – La logique de Tazok sur l’interprétation de la violence peut paraître plutôt étonnante, mais il en fait rarement usage lui même. Ce sur quoi il est totalement cohérent, c’est la violence des donneurs de noms auprès de la nature. Les animaux ne doivent être tués que s’il menace réellement la vie des donneurs de noms où s’il s’agit de nourriture. La nature elle même doit être protégé par la destruction des donneurs de noms et il ne tolérerait pas que l’on cueille une pâquerette sans raison fondée. Et pour que la raison soit valable : bon courage.

Bref, Tazok est quelqu’un de bon vivant, joyeux, solitaire, très calme et absolument intolérant et nerveux face aux règles qu’il estime normales. Il évite les endroits où il y a du monde sauf s’il y a de quoi manger et boire. Sinon, il préfèrera rester isoler.
Les personnes le cotoyant pourront toutes à l’évidence remarquer ces traits de caractères.

Spiritualité

Revenons en à la droite qu’un personnage ayant traité Tazok d’être immonde et laid craindrait de se prendre. Et bien il y a peu de chances que le dénouement de l’échange se termine ainsi. Tazok semble posé. Très, voire trop posé. Il observe, entend, prend note, mais ne se soucie guère de ce que l’on peut penser de lui.
Il semble profiter de la vie, mais avant tout suivre ses objectifs. Si peu de gens l’aborderont, ceux qui le feront, il les accueillera avec un grand sourire et sera ravi de répondre comme il le peut à toutes les questions qu’on pourrait lui poser. La seule condition étant que ses interlocuteurs respectent, non pas lui, mais sa philosophie.
Philosophie dont il est le seul à avoir le secret.

Bio:

La rencontre

De son histoire connue, Tazok vivait en tant qu’ork chez les trolls de cristal. Chaman présent parmi les nombreux chamans, il semblait travailler d’une manière ou d’une autre avec Renna. Nul ne sait qu’est ce qu’il faisait là.
En tout cas il accompagna un brave groupe d’aventuriers afin de résoudre le mystère entourant une forêt malade non loin de a la demeure des trolls de cristal. Une fois la forêt purifiée par les chamans locaux. Tazok rejoint ces aventuriers.

Urupa

Tazok entreprit un voyage vers Urupa avec ses nouveaux camarades. Ils y découvrirent des choses terrifiantes aussi bien autour de tablettes étranges qu’autour de la magie du sang. Il ne se sentait pas à l’aise en ville, mais semblait tout de même fasciné par toutes leurs découvertes.

La médecine

La médecine de Tazok a pu paraître douteuse aux yeux de ses camarades lorsqu’il a s’agit de s’occuper de Jah Rod et son bras droit. Il disait pourtant connaître les effets de la drogue qu’ils possédaient.

Throal

L’enquête sur les tablettes continuait, et de nombreuses choses furent fascinantes furent découvertes sur le chemin. Throal en est sans doute une, mais pas moins sa bibliothèque.

La passé de Tazok

Il semble que Tazok ait voyagé et ait vécu dans la nature au vu de ses capacités à survivre en milieu naturel. Mais les mystères quant à son passé persistent…

Tazok Oeil-de-Sang

Les ombres de Barsaive Marchetti_Simon KoboldBebop